Projet de loi climat : "Des choses vont dans la bonne direction, mais pas assez loin, pas assez fort", selon Greenpeace

franceinfo
·1 min de lecture

Dans le projet de loi sur le climat, "il y a des choses qui vont dans la bonne direction, mais qui ne vont pas assez loin et qui ne vont pas assez fort", a déclaré dimanche 28 mars sur franceinfo Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace. Il s'exprimait alors qu'ont lieu dimanche 28 mars après-midi des "marches pour le climat" à Paris et dans 150 autres communes de France. Selon Jean-François Julliard, "on a rarement vu autant d'ONG s'emparer d'un même sujet et proposer des amendements, des améliorations, essayer de convaincre les parlementaires de rehausser l'ambition de ce texte."

franceinfo : Pour relancer une marche autour du climat, il faut une dynamique. C'est la Convention citoyenne pour le climat qui vous l'a apportée ?

Jean-François Julliard : Oui, je pense que la Convention citoyenne y a contribué. Finalement cette dynamique ne s'est jamais totalement arrêtée, même si depuis plus d'un an et demi on n'a pas pu se retrouver comme ça dans les rues de Paris ou d'autres villes de France. La dynamique se poursuivait ailleurs, dans les espaces digitaux, sur les réseaux sociaux, à travers tout un tas d'échanges. Et puis, il y a eu beaucoup, beaucoup de travail fait par beaucoup d'ONG sur l'examen de ce projet de loi qui est déjà passé en commission spéciale à l'Assemblée. On a rarement vu autant d'ONG s'emparer d'un même sujet et proposer des amendements, des améliorations, essayer de convaincre les parlementaires de rehausser l'ambition de ce texte.

C'est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi