Le projet de loi Blanquer arrive en terrain hostile au Sénat

franceinfo avec AFP
La réforme de l'école arrive mardi en séance publique au palais du Luxembourg et sera au programme des élus pendant trois jours. Des points de crispation ont déjà été identifiés lors de l'examen en commission.

Le projet de loi "pour une école de la confiance" arrive en première lecture au Sénat à majorité de droite, mardi 14 mai. Cette assemblée est bien déterminée à corriger une copie jugée globalement décevante. Déjà adopté en première lecture par l'Assemblée nationale en février, le texte sera au programme des sénateurs pendant trois jours, avant un vote solennel mardi prochain.

Sous la pression des syndicats d'enseignants, encore dans la rue jeudi 9 mai, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer défend des objectifs d'"élévation du niveau général des élèves" et de "justice sociale". Il a dit entendre "les craintes" et souhaité que la discussion au Sénat permette de tordre le cou aux "mensonges et autres 'bobards'" apparus ces dernières semaines. Le rapporteur de la commission de la Culture et de l'Education, Max Brisson (Les Républicains), et sa présidente, Catherine Morin-Desailly (centriste) ont des mots durs pour qualifier un texte "de circonstance", qui "manque de souffle", mais ils se disent prêts à l'"améliorer".

>> Maternelles et directeurs menacés, enseignants bâillonnés : on a passé au crible trois craintes qui circulent autour de la loi "école de la confiance"

A gauche, le CRCE (à majorité communiste) défendra une motion (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi