Projet de loi bioéthique : l'extension de la PMA de retour au Sénat

·1 min de lecture

C'est une promesse de campagne d'Emmanuel Macron qui fait son retour mardi, et jusqu'à jeudi, au palais du Luxembourg. Le projet de loi bioéthique et sa mesure phare, l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, seront examinés, en deuxième lecture, par les sénateurs. Il y a un an, le texte y avait été adopté de justesse en première lecture : la majorité de droite avait largement voté contre ce projet de loi, adopté grâce aux voix de la gauche. Seuls 25 sénateurs LR et 11 centristes s'étaient prononcés pour.

Si l'Assemblée nationale avait, en août, effacé nombre des modifications apportées par la chambre haute, la commission spéciale en a réintroduites la semaine dernière. Ainsi, l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules y figure, mais sans prise en charge par la Sécurité sociale pour ces nouveaux bénéficiaires. Et un critère médical - d'infertilité médicalement diagnostiqué ou de non-transmission d'une maladie d'une particulière gravité - est maintenu pour les couples hétérosexuels. "C'est une position du moindre mal", a indiqué à l'AFP la co-rapporteure Muriel Jourda (LR). Comme le président du groupe LR, Bruno Retailleau, elle a une nouvelle fois proposé la suppression pure et simple de l'article, ce qui n'a pas été retenu par la commission.

Lire aussi - L'obstétricien René Frydman sur la PMA : "C'est à l'humanité, et non à Dieu, de fixer les limites"

Les opposants ne désarment pas

Outre la PMA, le texte comprend aussi des mesures sur la filiation, la c...


Lire la suite sur LeJDD