Projet de loi antiterroriste : "Cette loi s'adapte à la réalité du terrorisme endogène auquel on est confrontés", estime un spécialiste

franceinfo
·1 min de lecture

"Cette loi s'adapte à la réalité du terrorisme endogène auquel on est confrontés depuis trois ans", estime mercredi 28 avril sur franceinfo Jean-Charles Brisard, président du Centre d'Analyse du Terrorisme et directeur d'une société de renseignement privée, spécialisé dans la question du financement des organisations terroristes islamistes. Et ce alors que le gouvernement s'est mis à travailler sur un nouveau projet de loi antiterroriste, qui doit être adopté dans les prochains mois par les députés à l'Assemblée nationale.

franceinfo : Gérald Darmanin présente cette loi comme une forme de mise à jour de la loi renseignement de 2015. Est-ce que la loi doit suivre en permanence la réalité de la menace terroriste ?

Jean-Charles Brisard : Oui, c'est l'histoire de toute l'évolution législative dans ce domaine depuis 35 ans, depuis les premières lois antiterroristes en 1986. C'est de sans cesse s'adapter à l'évolution du terrorisme, à sa physionomie, à ses moyens, à ses méthodes. On a plus de vingt lois qui ont été adoptées depuis 1986. En l'occurrence, cette loi s'adapte à la réalité du terrorisme endogène auquel on est confrontés depuis trois ans. Les choses évoluent : depuis 2015, on a subi une vague massive de départs vers le théâtre des opérations syro-irakien. Plusieurs lois ont eu pour objet de prévenir ces départs, d'entraver les retours et surtout de s'adapter à cette menace de plus en plus individuelle, imprévisible. Depuis trois ans, sur les neuf derniers auteurs (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi