Projet de loi antiterroriste : "Il faut avoir la capacité d'explorer les réseaux sociaux", plaide l'ancien juge Jean-Louis Bruguière

Le projet de loi antiterroriste "va dans le bon sens", a estimé Jean-Louis Bruguière, ancien juge spécialisé dans la lutte antiterroriste, invité de franceinfo mercredi 28 avril. Présénté le même jour en conférence de presse par Jean Castex, ce texte propose notamment de pérenniser la technique controversée de surveillance par algorithme, introduite à titre expérimental dans la loi sur le renseignement de 2015 et qui permet le traitement automatisé des données de connexion pour détecter les menaces. "Ce qui est important (...) c'est avoir la capacité de détecter, très rapidement et très en amont de la menace, des signaux relativement faibles, annonciateurs de passage à l'acte", a expliqué Jean-Louis Bruguière. "Aujourd'hui, le renseignement technologique est devenu de plus en plus important. Il ne l'est pas uniquement en France, mais dans toutes les démocraties occidentales.(...) Nous devons, bien sûr avec un encadrement strict de la loi, avoir la capacité de travailler et d'explorer les réseaux sociaux qui sont aujourd'hui, on le sait, des éléments fondamentaux et très importants utilisés par les terroristes", a ajouté l'ex-magistrat.