Projet d'attentat déjoué : prolongation exceptionnelle de la garde à vue des deux suspects de Marseille

franceinfo
Yvelines : quatre personnes arrêtées lors d'une opération antiterroriste à Trappes

La garde à vue des deux hommes suspectés d'avoir projeté un attentat pendant la

campagne présidentielle a été prolongée exceptionnellement au-delà des 96 heures réglementaires en matière de terrorisme, a appris franceinfo de source judiciaire, samedi 22 avril.

Les suspects, Mahiédine M. (29 ans) et Clément B. (23 ans), ont été arrêtés mardi à Marseille. Ils sont actuellement entendus par les policiers antiterroristes, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et "exercent pour l'instant leur droit au silence devant les enquêteurs", a rapporté une source proche de l'enquête.

Cette prolongation, qui doit permettre de poursuivre les investigations, peut durer jusqu'à 144 heures, soit six jours. Elle ne peut être adoptée que lorsque les investigations font craindre une menace d'attentat imminent ou pour des nécessités de coopération internationale.

Les deux suspects ont été interpellés à la sortie d'un appartement marseillais, où les enquêteurs ont retrouvé un arsenal important composé d'armes et 3 kg d'explosif artisanal, du TATP, dont une partie prêt à l'emploi. Les recherches visant les deux hommes, fichés "S", s'étaient intensifiées après l'interception par la DGSI, le 12 avril, d'une vidéo d'allégeance au groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. "Flics en danger, citoyens menacés" : des "femmes de policiers" dénoncent les violences contre les forces de l'ordre
Paris : l'arrestation d'un homme armé d'un couteau à la Gare du Nord provoque un mouvement de foule
Attentat des Champs-Elysées : qui est Karim Cheurfi ?
Attentat des Champs-Elysées : les policiers sous le choc
Attentat des Champs-Elysées : le point sur l'enquête

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages