Projet d'attentat déjoué pendant la présidentielle : ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de François Molins

franceinfo

Deux hommes soupçonnés de préparer un attentat "imminent", ont été arrêtés à Marseille (Bouches-du-Rhône), mardi 18 avril. Lors des perquisitions, des armes, des produits servant à la fabrication d'explosifs et "un drapeau de l'Etat islamique" ont été découverts, selon le procureur François Molins.


Voici ce qu'il faut retenir de son intervention :

Des suspects radicalisés prêts à passer à l'action

Selon le procureur de la République, "les éléments recueillis attestent que ces deux hommes se préparaient à mener une action imminente sur le territoire national". En revanche, la date de ce projet d'attentat, sa ou ses cibles et "les circonstances du passage à l'acte" n'ont pas été établies avec certitude.

Les deux hommes, de nationalité française et radicalisés – Mahiedine Merabet, 29 ans, et Clément Baur, 23 ans, converti à l'islam – étaient l'objet d'une surveillance depuis des mois. Mahiedine Merabet cherchait à transmettre au groupe Etat islamique "une vidéo d'allégeance ou de revendication", dans laquelle apparaissaient une arme, des munitions et la une d'un quotidien portant la photo d'un candidat à l'élection présidentielle. Il s'agit de François Fillon, selon les informations de franceinfo.

Après enquête auprès d'une société de covoiturage, les enquêteurs ont pu suivre leurs déplacements. Ils ont ainsi gagné Marseille depuis Nancy à la fin du mois de mars, "avec des cartes prépayées et sous fausses identités utilisées par Mahiedine Merabet".

Un arsenal découvert

Avec force détails, François Molins a listé l'impressionnant arsenal sur lequel les enquêteurs sont tombés dans "cet appartement conspiratif" : trois kilos d'explosifs TATP "en train de sécher" et dont une partie était prête à l'usage, un sac de boulons, des armes (un pistolet-mitrailleur, deux armes de poing, un pistolet automatique, des sacs et boîtes de (...) Lire la suite sur Francetv info

Attentat déjoué : les candidats étaient prévenus du danger
Démineurs, tireurs d'élite, gilet pare-balles... comment les candidats à la présidentielle font face à la menace terroriste
Attentat déjoué: Que sait-on sur les deux hommes arrêtés à Marseille?
Présidentielle : un attentat déjoué à quelques jours du premier tour
Présidentielle - attentat déjoué : qui sont les deux suspects ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages