Projet d'attentat déjoué avant l'Euro 2016 : Reda Kriket condamné à 24 ans de réclusion

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le Parquet national antiterroriste (Pnat) avait requis à son encontre la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Reda Kriket a été condamné, vendredi 9 avril à Paris, à 24 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises spéciale, qui a assorti cette peine d'une période de sûreté des deux tiers. Il était accusé d'avoir projeté un attentat jihadiste en France avant l'Euro 2016, déjoué avec la saisie en mars 2016 d'un arsenal de guerre dans un appartement de la région parisienne.

La cour d'assises spéciale n'a pas donné les motivations de sa décision. Elle a 48 heures pour le faire.

"Je n'avais aucune intention de faire un attentat"

Reda Kriket a de nouveau contesté les faits, au dernier jour de son procès. "Je n'avais aucune intention de faire un attentat, ni d'aider à faire un attentat", a déclaré l'accusé de 39 ans dans ses derniers mots à la cour, avant qu'elle ne se retire pour délibérer.

"Après un mois de procès, il y a un peu de vérité qui est sortie hier [jeudi]", lors des plaidoiries de la défense, a estimé l'ex-délinquant, cheveux bruns coupés courts et fine barbe noire sous son masque. "C'est important que le monde le sache. (...) Mon intention était de faire du banditisme", a encore clamé Reda Kriket, qui a également toujours nié s'être radicalisé et être parti en Syrie.

Après sept heures de délibéré, les cinq magistrats professionnels ont condamné à la même peine de 24 ans de réclusion deux coaccusés de Reda Kriket, Anis (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi