Projet d'attaque contre Macron en 2018 : le parquet antiterroriste demande un procès pour 12 personnes

© LUDOVIC MARIN / AFP

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a requis le renvoi devant le tribunal correctionnel, et non aux assises, de 12 personnes "acquises aux thèses de l'ultradroite" soupçonnées d'avoir "élaboré un projet d'action violente" à l'encontre d'Emmanuel Macron en novembre 2018, a appris l'AFP mercredi de source proche de l'enquête.

Le Pnat souhaite que ces onze hommes et cette femme, âgés de 22 à 62 ans et qui étaient en contact via un groupe nommé les "Barjols", soient jugés pour association de malfaiteurs terroriste délictuelle, selon le réquisitoire définitif signé le 18 août et consulté mercredi par l'AFP.

>> Plus d'informations à suivre


Retrouvez cet article sur Europe1