Projet d'attaque contre des centres de vaccination: 4 hommes en lien avec le complotiste Rémy Daillet interpellés

·1 min de lecture
 (Photo d'illustration) - AFP
(Photo d'illustration) - AFP

Le vaccin anti-Covid en ligne de mire. Quatre hommes, dont deux anciens militaires, ont été interpellés ce mardi matin par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) sur commission rogatoire d'un juge d'instruction, a appris BFMTV.

Ils sont soupçonnés d'appartenir au réseau de la figure du complotisme français, Rémy Daillet. Cet homme, par ailleurs mis en examen pour "complicité d'enlèvement" après le rapt de la petite Mia en avril dernier, appelle régulièrement aux coups d'Etat et à l'assassinat d'Emmanuel Macron.

"Ordre mondial corrompu"

Les quatre hommes interpellés ce mardi sont soupçonnés d'avoir fomenté des attaques contre des cibles institutionnelles et d'avoir voulu s'en prendre à des centres de vaccination contre le Covid-19. Ils sont également suspectés d'avoir réalisé une carte européenne des sites de production et de stockage des vaccins afin de mener des actions de destruction, notamment par des drones. Ils auraient enfin tenté de se renseigner sur les lieux de stockage des vaccins dans les hôpitaux de Tours.

Derrière ces velléités, un motif: les sérums contre le Covid-19 sont, selon eux, "destinés à asservir la population au profit d'un nouvel ordre mondial corrompu". Actuellement en garde à vue, ils vont être interrogés dans le but de déterminer quel était leur projet exact et son degré d'avancement. Cette garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles