Le projet de centre commercial dans la gare du Nord exaspère les Parisiens et la Mairie

·1 min de lecture

Ceetrus, une filiale d'Auchan dédiée à l'immobilier, a été choisie par la SNCF pour moderniser la gare du Nord dans l'optique des Jeux olympiques de 2024. Le préfet d’Île-de-France, Michel Cadot, a délivré le permis de construire le 6 juillet et les travaux devraient débuter cet été. Mais la Mairie de Paris, tout comme les habitants du quartier, sont fermement opposés à ce projet et sont prêts à tout pour le ralentir.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

L'idée générale du projet est de moderniser la gare du Nord, la première d'Europe en termes de voyageurs. Ils sont quelque 750.000 par jour à y passer pour prendre le métro, le train ou l'Eurostar. Un coup de neuf, mais surtout un agrandissement, sont donc nécessaires. Avec le projet présenté par la SNCF et Ceetrus, la surface devrait pratiquement doubler, plusieurs étages seront construits et une surface de 20.000 mètres carrés sera dédiée aux boutiques, restaurants et bureaux. Un centre commercial de grande ampleur qui pose problème. 

Des actions de désobéissances civiles pour ralentir les travaux ?

Car à la manière d’un aéroport, il faudra traverser cet espace shopping pour prendre le train. La direction du projet tempère : l’accès aux quais sera "amélioré". Mais pour Serge Rémy, à la tête d’un collectif d’habitants du quartier, le constructeur ne défend que ses intérêts économiques. "Irez-vous acheter votre pain dans la gare avant de rentrer chez vous ? Quelque chose ne convient pas."

"L'aspir...


Lire la suite sur Europe1