Programmes TV accessibles : notre sélection de films et séries en audiodescription du 24 au 30 avril

·1 min de lecture

Comme chaque semaine, Télé-Loisirs vous propose son guide de programmes en audiodescription. Ce système consiste en une voix-off qui décrit les événements se déroulant à l'écran et permettant au spectateur aveugle ou malvoyant de comprendre ce qui se passe au-delà des dialogues. En fonction de votre box ou de la plateforme que vous utilisez, il vous faut ensuite activer l'audiodescription. Comme pour les sous-titres malentendants, l'opération peut être fastidieuse. Voici nos recommandations du 24 au 30 avril.

Mongeville - Remous en thalasso, à 21h05 sur France 2 : En vacances dans un luxueux centre de thalassothérapie des Cyclades, en Grèce, Mongeville assiste à la mort suspecte d'une étudiante en communication. Parmi les guests et les suspects, Agnès Soral, Carole Richert et Philippe Candeloro sont parfaits dans cet épisode enlevé.

Mongeville - Séminaire à vif, à 22h35 sur France 3 : Une serveuse est retrouvée morte dans la piscine de l'établissement de luxe où elle travaillait, lors d'un séminaire d'entreprise. L'abus de pouvoir et le harcèlement sexuel sont au cœur de cette enquête prenante.

Le Petit locataire, à 21h05 sur France 2 : Nicole (Karin Viard) découvre qu’elle est enceinte à… 49 ans. Toute la famille s'en retrouve sens dessus dessous. Rythmée, bien écrite, avec des dialogues qui font mouche, cette comédie se déguste avec plaisir.

Trois Hommes et un couffin, à 22h50 sur France 2 : Trois amis célibataires endurcis trouvent devant leur porte un bébé déposé dans un couffin. (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Thomas Pesquet : l'astronaute dévoile les films de science-fiction qui ont bercé son enfance
Netflix : les nouveaux films à voir en mai 2021
Monica Bellucci : cette anecdote de tournage qui en dit long sur son histoire d'amour avec Vincent Cassel !
Netflix : les nouveautés de la semaine du 23 au 29 avril 2021
Black Panther (TMC) : Chadwick Boseman déjà regretté, BD culte, message politique... cinq raisons de regarder la superproduction Marvel