Comment le programme de réarmement de la Pologne illustre l’alignement avec l’Otan plutôt qu’avec l’UE

© Mateusz Slodkowski/AFP

Maître de conférences en Science politique, membre de l’Institut des sciences sociales du politique (ISP, CNRS) à l’Université Paris Nanterre – Université Paris Lumières, Frédéric Zalewski analyse dans cet article les ressorts et les conséquences du programme de réarmement de la Pologne : À la faveur de la guerre en Ukraine, la Pologne a vu son image s’améliorer sensiblement en Europe. Varsovie a, en effet, massivement accueilli les réfugiés de guerre ukrainiens et fourni des armes à l’Ukraine, mettant à profit la proximité technique des matériels entre les deux pays.

Le gouvernement polonais a également marqué sa différence en envoyant son premier ministre à Kiev dès mars 2022 en même temps que ses homologues tchèque et slovène, soit trois mois avant que les chefs d’État et de gouvernement allemand, français et italien en fassent de même. Le parti de droite Droit et Justice (PiS), au pouvoir depuis 2015, s’est appuyé sur les atermoiements dont certaines capitales ouest-européennes ont fait preuve au début du conflit pour tenter d’accréditer la thèse d’un glissement du leadership européen vers l’est de l’Union européenne.

De plus, en donnant davantage de visibilité aux enjeux de sécurité du flanc Est de l’Otan, le conflit a semblé valider les positions dures de Varsovie à l’égard de la Russie – des positions qui font du reste l’objet d’un solide consensus en politique intérieure depuis plusieurs décennies, au moins en apparence.

Dans ce contexte, le ministère polonais de l...


Lire la suite sur LeJDD