« Le programme de Marine Le Pen est le plus écolo de tous »

Alexandre Loubet est député (RN) de Moselle depuis 2022.  - Credit:JULIEN DE ROSA / AFP
Alexandre Loubet est député (RN) de Moselle depuis 2022. - Credit:JULIEN DE ROSA / AFP

Cinq mots. Cinq mots ont suffi à mettre à mal une stratégie vieille de dix ans. En lançant « Qu'il retourne en Afrique » pendant un débat dans l'Hémicycle, Grégoire de Fournas a provoqué l'indignation d'une bonne partie de la classe politique et «  rediabolisé » le Rassemblement national. Le groupe de Marine Le Pen a eu beau venir à la rescousse en affirmant que le député de Gironde parlait du « bateau » de migrants mentionné dans la question du député Insoumis noir Carlos Martens Bilongo, et « en aucun cas » de celui-ci, l'Assemblée a décidé son exclusion pour 15 jours.

Depuis le début de la mandature, pourtant, les députés RN prenaient le soin d'apparaître comme calmes et constructifs, en opposition aux Insoumis. Alexandre Loubet, député RN de la Moselle, revient pour Le Point sur les motions de censure déposées par LFI et votées par le parti de Marine Le Pen, la polémique avec le député Carlos Martens Bilongo, ou encore la désignation de Jordan Bardelle comme nouveau président du RN.

Le Point : Un député RN, Grégoire de Fournas, est accusé d'avoir tenu un propos raciste dans l'Hémicycle. La gauche s'est indignée, expliquant que le RN avait montré « son vrai visage ». La normalisation du parti est-elle mise à mal par cet incident ?

Alexandre Loubet : Je suis scandalisé par la manipulation honteuse des députés de l'extrême gauche Nupes, des Républicains et de Renaissance. Ils tentent de discréditer le RN en détournant les propos de mon collègue Grégoire de F [...] Lire la suite