Ce programme immobilier menace le retour du pélican frisé

Figaro Immobilier, Le, agence, AFP
Vue dartiste du projet immobilier de Divjaka. / Photomontage Mabetex et AFP

EN IMAGES - Une lagune dans l’ouest de l’Albanie, principal site européen de reproduction des pélicans frisé, note avec plaisir le retour de cet oiseau. Mais un important projet de complexe de loisir menace l’équilibre écologique de ce parc naturel.

Avec ses plumes sur le crâne qui lui donnent l’air de porter une perruque, il ne passe pas inaperçu: le pélican frisé est de retour dans la lagune de Divjaka, en Albanie. Depuis les années 1980, la population des oiseaux d’Europe a diminué de plusieurs dizaines de millions d’individus, selon les ornithologues. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) considère que 80% des sites de reproduction du pélican frisé en Europe ont disparu.

» LIRE AUSSI - L’île albanaise aux 3.600 bunkers mise sur le tourisme pour se reconstruire

L’un des plus importants, la lagune de Divjaka dans l’ouest de l’Albanie (bassin de l’Adriatique), qui accueille chaque année des millions d’oiseaux et figure sur la route de nombre de migrateurs, a été très abîmé par l’homme. Le retour de cet oiseau dont l’envergure peut atteindre trois mètres est le résultat d’une politique volontariste des autorités albanaises, souvent critiquées pour leur passivité dans la défense de l’environnement. Une petite île de 22 km², au centre de la lagune, est au cœur de ce succès: les lieux de nidification ont été surélevés pour résister à la montée de l’eau, des barbelés ont été installés pour empêcher les touristes d’y accéder, la chasse a été interdite en 2016...

300 villas et 2.000 appartements

Le regain est toutefois fragile, d’autant que les tentations de bétonner la côte sont fortes. Une alliance méditerranéenne pour la protection des zones humides, qui regroupe une vingtaine d’associations de douze pays, s’est inquiétée l’an dernier de la possible construction d’un complexe touristique à Divjaka, qui détruirait «la richesse naturelle et la diversité biologique de ce secteur». Porté par un groupe helvéto-kosovar, Mabetex, ce projet prévoit (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Londres relie ses jardins et maison par une autoroute à hérissons 
Pour construire, l’Alpe d’Huez devra penser aux «lits froids» et aux papillons 
Un gros chantier stoppé pour sauver une colonie de hérissons 
Deux oiseaux bloquent un programme immobilier en région lyonnaise 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages