Programme, équipe, affiches... Les casse-tête qui attendent Agnès Buzyn lors de sa campagne municipale éclair à Paris

Mathilde Goupil, Ilan Caro

Quatre semaines pour convaincre. Agnès Buzyn a pris, lundi 17 février, les rênes de l'équipe de La République en marche (LREM) pour une course éclair à la mairie de Paris. Un défi de taille, alors que Benjamin Griveaux, mis hors jeu après la diffusion de vidéos intimes, stagnait à la troisième place dans les sondages, derrière la maire socialiste sortante Anne Hidalgo et la candidate Les Républicains Rachida Dati.

A cause de son entrée tardive dans la course, Agnès Buzyn, critiquée par ses rivaux pour avoir "abandonné" le ministère de la Santé, se retrouve face à plusieurs casse-tête. Du programme de Benjamin Griveaux à amender sans dénaturer, aux milliers de tracts à réimprimer, la course contre la montre a déjà commencé.

Elaborer son programme (sans renier celui de Benjamin Griveaux)

Alors que le programme de Benjamin Griveaux était déjà imprimé pour être distribué jeudi 20 février dans les boîtes aux lettres, l'urgence est à la finalisation des engagements de la nouvelle candidate. Agnès Buzyn s'y est attelée dès lundi 17 février, en passant une grande partie de la journée enfermée dans son QG avec ses équipes pour "s'imprégner du programme" et "voir la façon dont elle va pouvoir l'incarner", rapportent plusieurs membres de la campagne à franceinfo.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi