Progrès ralentis, régression, anxiété... Des orthophonistes jugent l'impact du Covid sur les enfants

·1 min de lecture

Les enfants ont eux aussi subi de plein fouet la crise sanitaire et son lot de de bouleversements. Doit-on s'inquiéter pour leur développement et leur équilibre ? "Marianne" a interrogé des orthophonistes.

Depuis la crise sanitaire, certains cabinets d'orthophonistes sont débordés. " L'explosion des demandes ne s'est pas observée juste après le déconfinement de mai, mais plutôt à la Toussaint. Le retard dans les prises en charge explique cela ", décrit Marie Pinon, orthophoniste à Nantes. Le secteur était déjà très tendu, mais le confinement a empiré cette situation. " Parmi les enfants que je suivais déjà, ceux venant de familles moins favorisées n'ont pas du tout été stimulés pendant le confinement. Ils passaient sans doute leurs journées devant la télé. On voit alors évidemment que sans l'école, les difficultés qu'ils présentaient déjà se sont aggravées. "Mais les conséquences ne se limitent pas aux milieux sociaux les plus modestes, ajoute Marie Pinon : " Le confinement a été pour tous un moment de crise. Mais ce qui est pire chez les enfants, c'est qu'ils ne comprennent pas ce qui se passe. Cela crée un sentiment d'anxiété et de déprime qui peut ralentir les progrès. On l'a beaucoup observé notamment chez les enfants bègues. " Cela concerne aussi les patients déjà suivis, notamment pour les pathologies neuro-dégénératives. Ceux-là ont souvent subi aussi des régressions. Pendant le confinement, la chute de la communication interpersonnelle a pu faire prendre de...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi