Le Professionnel (France 2) : pourquoi ce film marque un tournant dans la carrière de Jean-Paul Belmondo

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quand Jean-Paul Belmondo, le réalisateur Georges Lautner et le dialoguiste Michel Audiard se retrouvent pour la troisième fois en 1981 après les cartons successifs de Flic ou voyou (1979) et du Guignolo (1980), le trio décide de changer de registre. Fini le “toc toc badaboumˮ et le vaudeville. Le nouveau projet de l’équipe gagnante sera en effet un polar au ton plus grave, Le Professionnel. L’adaptation de Mort d’une bête à la peau fragile, un roman du Britannique Patrick Alexander, paru dans la collection Série noire.

L’histoire d’un agent des services secrets français (joué par Bébel), trahi par ses supérieurs lors d’une mission au Malagawi (un petit pays imaginaire d’Afrique) où il devait éliminer le président N’Jala, une sorte d’Idi Amin Dada. Emprisonné là-bas, l’espion s’évade du bagne au bout de deux ans et revient à Paris pour se venger de l’État français… Un récit qui évoque le contexte politique de la Françafrique et les relations, parfois troubles, entre la France et ses anciennes colonies, soumises à des régimes dictatoriaux. Hélas, la première mouture du scénario écrite par Michel Audiard et son fils Jacques est complètement à côté de la plaque. Jean-Paul Belmondo la refuse. La production appelle alors à la rescousse Francis Veber pour intervenir sur le script et le remettre d’aplomb. Veber refusera pourtant d’être crédité au générique. Mais grâce à son intervention, le tournage de ce long métrage, au budget prévisionnel de 20 millions de francs, peut commencer. (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Mort de Jean-Paul Belmondo : ce qui vous attend ce soir dans l'émission spéciale Le cercle sur Canal+
Jane Birkin : victime d'une forme légère d'AVC, elle annule sa venue au Festival de Deauville (MàJ)
Un pays qui se tient sage (Canal+) : qui est David Dufresne, le réalisateur de ce documentaire sur les gilets jaunes ?
Mort de Jean-Paul Belmondo : ce jour où sa chienne Maya avait pressenti sur un tournage qu'une cascade allait mal tourner
Mort de Jean-Paul Belmondo : Jean Dujardin lui rend un hommage ému et révèle la touchante surprise que Bébel lui avait faite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles