Professeurs non remplacés : la FCPE estime à un million d'euros le préjudice subi par les élèves

·1 min de lecture

22.143 : c’est le nombre d’heures de cours non délivrées aux élèves de la maternelle à la terminale recensées par la FCPE depuis le début de l’année 2021. La Fédération des Conseils de Parents d’Elèves a mis à jour son site Internet Ouyapacours au 1er janvier 2021, une plateforme qui dénombre quotidiennement les heures de classes “perdues” ainsi qu’une estimation du coût total de préjudice subi pour les élèves. Au vendredi 19 mars, il s’élèverait à 973.210 euros.

Cette estimation est réalisée à partir d’un coefficient multiplicateur élaboré par la FCPE à partir des heures de cours non tenues et des salaires moyens touchés par les enseignants. Pour faire simple, cela représente le montant qu’aurait dû débourser l'Éducation nationale pour remplacer les professeurs absents. Pour recenser le nombre d’heures de cours “perdues”, la FCPE s’appuie sur les parents d’élèves : chacun peut se rendre sur la plateforme, remplir un dossier et rentrer le nombre d’heures de cours que son enfant a manquées du fait du non remplacement de son professeur.

>> A lire aussi - Classement des lycées 2021 : les meilleurs établissements, ville par ville

“Le but de la plateforme est que chacun se rende compte de l’état de carence de l’Education nationale à l’échelle de l’ensemble du territoire. Son premier problème est le recrutement : les remplacements de professeurs ne sont pas assurés. C’est la principale raison qui explique le transfert d’élèves du public vers des établissements privés”, explique Rodrigo (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arabie saoudite : une raffinerie de Ryad attaquée par des drones
Finlande : des hackers liés à la Chine responsables d’une cyberattaque contre le Parlement, selon les services de renseignement
Kinésithérapeutes, orthophonistes… des démarches bientôt simplifiées pour les patients
Football : le rapport qualité-prix des équipes de Ligue 1
Le Medef dénonce un confinement qui “ne tire pas les leçons des précédents”