Professeurs absents : 20 000 journées de cours manquées depuis septembre

20 000 journées de cours ont été manquées depuis la rentrée de septembre dans les écoles, collèges et lycées, dénonce la FCPE, première fédération de parents d’élèves.

En cause, le manque d’enseignants pour remplacer les absents. Face à ce problème, les associations de parents d’élèves, excédées, demandent une réforme du dispositif de remplacement des professeurs absents.

Des postes sont pourtant crées

Le ministère de l’Education se défend et met en avant que “2 172 postes de remplaçant ont été crées depuis 2013, avec une montée en puissance, année après année, et qui doit se poursuivre pour les rentrées 2016 et 2017″.

Selon le Snuipp, le premier syndicat dans le primaire, plus de 900 de ces emplois ont en fait été absorbés par des dispositifs d'allègement des horaires, pour les maîtres des zones d'éducation prioritaire (ZEP).

Une journée de mobilisation le 7 avril

Mais ces créations de postes compensent à peine les réductions d’effectifs entamées sous le mandat de Nicolas Sarkozy. En cinq ans, 10% des effectifs remplaçants, soit 2 600 emplois, ont été supprimés.

La FCPE appelle à une journée d’action le jeudi 7 avril. Adhérents et élèves sont invités à publier sur les réseaux sociaux des selfies, avec pour légende “Y a pas de profs”.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles