Professeur décapité dans les Yvelines : ce que l'on sait

·1 min de lecture

Un enseignant de 47 ans a été décapité vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, et son agresseur présumé tué par la police, dans la ville voisine d'Eragny, dans le Val-d'Oise, trois semaines après l'attaque au hachoir perpétrée par un jeune Pakistanais près des ex-locaux de Charlie Hebdo à Paris. La victime, Samuel Paty, est un professeur d'histoire-géographie du collège Bois d'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Il avait montré récemment à ses élèves des caricatures de Mahomet lors d'un cours sur la liberté d'expression. Neuf personnes ont été placées en garde à vue.

Les principales informations à retenir

Un professeur a été décapité vendredi dans les Yvelines, il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves Son agresseur a été abattu par la police, il s'agit d'un homme de 18 ans né à Moscou, d'origine tchétchène Le parquet anti-terroriste s'est saisi, Emmanuel Macron a qualifié cette attaque d'"attentat terroriste islamiste caractérisé"  Neuf personnes ont été placées en garde à vue Un hommage national aura lieu mercredi

Que s'est-il passé ?

Un homme de 18 ans armé d'un couteau a été abattu vers 17 heures par la police à Eragny dans le Val d’Oise. L'homme, né à Moscou en 2002, est soupçonné d'avoir décapité un homme dont le corps a été retrouvé à quelques rues de là, devant le collège Bois d'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, par les policiers municipaux. Ce sont ensuite les policiers de la Bac qui ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles