Professeur décapité dans les Yvelines : ce que l'on sait

·1 min de lecture

Un enseignant de 47 ans a été décapité vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, et son agresseur présumé tué par la police, dans la ville voisine d'Eragny, dans le Val-d'Oise, trois semaines après l'attaque au hachoir perpétrée par un jeune Pakistanais près des ex-locaux de Charlie Hebdo à Paris. La victime, Samuel Paty, est un professeur d'histoire-géographie du collège Bois d'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Il avait montré récemment à ses élèves des caricatures de Mahomet lors d'un cours sur la liberté d'expression. Neuf personnes ont été placées en garde à vue.

Les principales informations à retenir

Un professeur a été décapité vendredi dans les Yvelines, il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves Son agresseur a été abattu par la police, il s'agit d'un homme de 18 ans né à Moscou, d'origine tchétchène Le parquet anti-terroriste s'est saisi, Emmanuel Macron a qualifié cette attaque d'"attentat terroriste islamiste caractérisé"  Neuf personnes ont été placées en garde à vue Un hommage national aura lieu mercredi

Que s'est-il passé ?

Un homme de 18 ans armé d'un couteau a été abattu vers 17 heures par la police à Eragny dans le Val d’Oise. L'homme, né à Moscou en 2002, est soupçonné d'avoir décapité un homme dont le corps a été retrouvé à quelques rues de là, devant le collège Bois d'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, par les policiers municipaux. Ce sont ensuite les policiers de la Bac qui ...


Lire la suite sur Europe1