Le prof en liberté #31 – Les accords mystérieux entre vin et musique

Par Fabrizio Bucella*
·1 min de lecture

Quel bruit fait l'arbre qui tombe au fond de la forêt ? Beaucoup de bruit ? Ou pas de bruit du tout ? S'il faisait beaucoup de bruit, comme l'arbre qui tombe à côté de vous, mais si personne n'est là pour l'entendre, où est passé le bruit ? À l'inverse, on peut imaginer qu'il ne fasse pas de bruit, car en vérité le bruit n'existe que si on l'entend, forcément, sinon le bruit ne serait pas le bruit, mais l'absence de bruit, et le non-bruit ne fait pas de bruit. Certains essayent de sortir du paradoxe arboricole en « imaginant » le bruit que fait l'arbre qui tombe au fond de la forêt. La solution a ses limites, ce ne sera jamais le véritable bruit. Puis, entre nous, avez-vous déjà entendu un arbre qui tombe au fond de la forêt ? Comment donc pourriez-vous imaginer le bruit de cette chose ?

Cette affaire met en scène la différence entre la caractéristique physique d'un phénomène et son interprétation par nos sens. Le fameux bruit de l'arbre qui tombe au fond de la forêt correspond-il à l'onde de pression qui se propage de manière longitudinale ou bien à sa réception et son interprétation par notre ouïe ? Dans le premier cas, l'arbre ferait du bruit en tombant même si personne n'est là pour l'entendre. Dans le deuxième, l'arbre ne fait du bruit que si un quidam passe dans le coin, le nez en l'air et les oreilles bien dégagées. Vous me voyez venir avec mes grands souliers cloutés comme les Dupond et Dupont : le vin est-il bon (ou mauvais, peu importe) quand il e [...] Lire la suite