Le prof en liberté #26 – Ce fut une drôle d’année

Par Fabrizio Bucella
·1 min de lecture
Bière HuruHuru The Feather de la brasserie canadienne Hell's Basement.
Bière HuruHuru The Feather de la brasserie canadienne Hell's Basement.

À la Saint-Sylvestre, on échange les v?ux et le numéro de l'année. Pourrait-on faire un bilan de toutes les choses qui nous sont tombées sur le paletot lors des douze mois précédents, certaines ont eu pour héros boisson ou nourriture.
Bizarre, vous avez dit bizarre? Moi, j'ai dit bizarre ? Comme c'est bizarre. Commençons en Allemagne, si vous voulez. Le bizarre ne survint pas à l'occasion de la Fête de la bière mais bien pendant que ladite fête battait son plein à Munich. Une cour allemande a décidé ni plus ni moins de classer la gueule de bois comme maladie. Il faut suivre le raisonnement.
1) Une société commercialisa une boisson en remède anti-gueule de bois.
2) Une association saisit la justice, reprochant le concept même du produit, genre il favorise les excès.
3) Les juges donnèrent raison à l'association, mais, et c'est là qu'on trouve la beauté méconnue du droit, ils firent pour cela un raisonnement astucieux. Ils affirmèrent d'abord que « la gueule de bois est une maladie » et ensuite que « l'information concernant un produit alimentaire ne peut pas s'attribuer des propriétés de prévention ou de traitement d'une maladie humaine ». Bref, au détour de leur raisonnement, subrepticement, les prévôts ont érigé la gueule de bois en pathologie, à l'instar d'un bête virus.

De là à rentrer un certificat d'invalidité dont la motivation serait « le quidam ne peut venir travailler ce jour because maladie dite de la gueule de bois », il y a encore un petit pas [...] Lire la suite