Les produits les plus durables sont également les meilleurs au niveau nutritionnel

Manger des fruits et des légumes, c'est bon pour la santé, mais c'est aussi bon pour la planète. Des chercheurs de la revue scientifique PNAS viennent de publier une étude réalisée au Royaume-Uni et en Irlande dans laquelle ils ont analysé l'impact environnemental de 57 000 produits vendus en grande surface.

En croisant impact environnemental et intérêt nutritionnel, les chercheurs veulent aider les consommateurs à faire des achats plus durables en supermarché.

Pour évaluer l'impact environnemental, les auteurs de l'étude ont retenu quatre critères : les émissions de gaz à effet de serre, la quantité d'eau et de terres utilisées, mais aussi la pollution de l'eau. La nouveauté de l'étude est d'analyser des produits constitués de plusieurs ingrédients, comme les sauces ou les plats préparés.

Un exercice compliqué, car les scientifiques se sont heurtés au secret de fabrication. Seuls près de 3% des 57 000 produits analysés affichaient une composition complète. Ils ont dû élaborer un algorithme leur permettant d'évaluer la proportion des ingrédients manquants.

Il en ressort que certains plats préparés, mais aussi des gâteaux et des biscuits, ont un impact environnemental relativement faible, tout comme celui des sirops et des sodas, car composé majoritairement d'eau, mais attention, leur qualité nutritionnelle est mauvaise. Autre exemple, les lasagnes au bœuf ont un fort impact environnemental, les auteurs de l'étude proposent donc de les remplacer par des lasagnes au poulet, au porc ou encore mieux, des lasagnes végétariennes.

►À écouter aussi : Le goût du monde - Ensemble, pour mieux se nourrir !


Lire la suite sur RFI