Les produits contenus dans les teintures jugés dangereux

La rédaction d'Allodocteurs.fr

Pour l’ANSES, il faut restreindre dans les meilleurs délais l’usage des persulfates dans les teintures afin de protéger les consommateurs et surtout les coiffeurs.

Sur les 1144 cas de pathologies en relation avec les persulfates rapportées au RNV3P (réseau national de vigilance et de prévention des risques professionnels) entre 2001 et 2015, près de 98 % concernaient des coiffeurs.

Car pour faire des teintures, il n’y a qu’une seule solution, comme l’explique Betty Baudain, coiffeuse : « Pour un résultat comme celui là, on n’a vraiment pas d’autre choix, pour atterrir dans le blond il faut vraiment passer par la case décoloration. C’est obligatoire on ne peut pas faire autrement. »

Substances nocives et volatiles

Le produit miracle, c’est cette poudre oxydante. Elle contient des persulfates. Des substances nocives et très volatiles qui sont la deuxième cause d’asthmes professionnels, selon le Dr Clémence Leborgne, médecin du travail et toxicologue : « les persulfates alcalins sont d’importants allergisants respiratoires. Ils peuvent provoquer des rhinites, le nez qui coule, qui gratte, des éternuements… Ils peuvent également donner des asthmes. Enfin les persulfates alcalins, sont une cause majeure d’allergies cutanées. Ils vont déclencher des exémas cutanés chez les sujets sensibilisés. On estime qu’il y a entre 11 et 22 % de coiffeurs potentiellement sensibilisés qui pourraient développer cet exéma

"J’ai continué à travailler (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi