La production de pétrole de l'Arabie saoudite chute de moitié après une attaque de drones

franceinfo avec AFP

La production de pétrole de l'Arabie saoudite, le plus gros exportateur mondial d'or noir, est temporairement réduite de moitié après une attaque de drones. Ces destructions, revendiquées par les rebelles yéménites, ont provoqué samedi 14 septembre des incendies dans deux sites du géant Aramco, la compagnie nationale d'hydrocarbures saoudienne. L'action a été aussitôt condamnée par les Etats-Unis, qui ont accusé l'Iran d'en être responsable.

Il s'agit de la troisième attaque du genre en cinq mois contre des infrastructures du mastodonte pétrolier. Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed Ben Salmane, a affirmé que son pays avait "la volonté et la capacité de faire face et répondre à cette agression terroriste", au cours d'un entretien téléphonique avec le président américain, Donald Trump.

5% de la production mondiale de brut quotidienne

Mais ces attaques ont conduit à "la suspension provisoire de la production" sur les deux sites touchés, ce qui représente environ 50% de la production totale d'Aramco. Ces installations temporairement mises à l'arrêt produisent en temps normal 5,7 millions de barils par jour. Soit environ 5% de la production mondiale de brut quotidienne.

"Les Etats-Unis condamnent fermement l'attaque d'aujourd'hui contre d'importantes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi