Prodiges (France 2) Elizabeth Vidal : "La musique classique appartient à tout le monde"

Vous êtes de retour pour une sixième édition. Quelles sont les raisons qui motivent cette constance ?

Elizabeth Vidal : La transmission est quelque chose qui appartient à ma vie quotidienne. Très tôt, alors que je voyageais dans le monde entier, j’ai toujours voulu garder un peu de mon emploi du temps pour l’enseignement et le partage avec la nouvelle génération. Quand on m’a proposé ce projet, j’ai sauté sur cette occasion de faire comprendre que la musique classique appartient à tout le monde, toutes générations et classes sociales confondues. Il arrive que des femmes de condition modeste me reconnaissent et me remercient d’avoir suscité une vocation musicale chez leurs enfants.

Que pensez-vous de cette cuvée 2019 ?

J’ai été, une nouvelle fois, émerveillée. Il y avait beaucoup de perles rares, en particulier dans le chant. Même si cette catégorie est délicate, car on ne commence vraiment à travailler qu’à la maturité. Mais lorsque l’on tombe sur une candidate de 16 ans qui, sans avoir pris de cours, possède une voix énorme, une richesse de timbre extraordinaire, on croit au miracle du don. Bien sûr, il lui faudra travailler, mais c’est déjà un talent d’exception ! Elle s’inscrit dans la lignée de la regrettée Jessye Norman, disparue cet automne.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi