Un procureur nommé pour enquêter sur Trump, qui dénonce un choix « injuste »

Depuis qu'il a quitté le pouvoir, Donald Trump est visé par une série d'enquêtes allant de sa responsabilité dans les événéments du 6 janvier 2020 à de la fraude fiscale.  - Credit:EVA MARIE UZCATEGUI / AFP
Depuis qu'il a quitté le pouvoir, Donald Trump est visé par une série d'enquêtes allant de sa responsabilité dans les événéments du 6 janvier 2020 à de la fraude fiscale. - Credit:EVA MARIE UZCATEGUI / AFP

Un procureur indépendant a été annoncé par le ministre de la Justice pour superviser les enquêtes concernant Donald Trump. Le milliardaire est actuellement visé par deux enquêtes distinctes de la justice fédérale. « Étant donné les développements récents, notamment l'annonce de la candidature à la prochaine élection présidentielle de l'ex-président et l'intention de candidature de l'actuel président, j'ai décidé qu'il était de l'intérêt du public de nommer un procureur spécial », a affirmé Merrick Garland lors d'une conférence de presse. Il a chargé de cette mission Jack Smith, ex-procureur basé à La Haye du Tribunal spécial pour le Kosovo, où il s'occupait des crimes de guerre. « Je compte exercer un jugement indépendant et ferai avancer les enquêtes de façon rapide et minutieuse, quelles que soient les conclusions qui découleront des faits et de la loi », a assuré le procureur dans un communiqué.

La réaction de Donald Trump n'a pas tardé, lors d'un entretien accordé à la Fox. L'ancien président a qualifié cette annonce d'« injuste » et « politique ». Dénonçant « la pire politisation de la justice » de l'histoire américaine, le milliardaire républicain a ajouté qu'il ne participerait pas aux investigations. « C'est honteux, ils font ça juste parce que je suis en tête des sondages », a-t-il poursuivi. Des propos rapidement démentis par la Maison-Blanche par l'intermédiaire de sa porte-parole Karine Jean-Pierre : « le président a été très clair pour dire que [...] Lire la suite