Les procrastinateurs sont plus susceptibles d’être en mauvaise santé

Les procrastinateurs ont davantage de risques de souffrir de certains problèmes de santé.  - Credit:EZEQUIEL SAMBRESQUI / AltoPress / PhotoAlto via AFP
Les procrastinateurs ont davantage de risques de souffrir de certains problèmes de santé. - Credit:EZEQUIEL SAMBRESQUI / AltoPress / PhotoAlto via AFP

Une étude menée auprès d’étudiants suédois dévoile que les procrastinateurs souffrent davantage d’anxiété ou de troubles du sommeil.

« Je le ferai plus tard. » Ce mantra est le vôtre ? Attention, la procrastination peut nuire (aussi) à votre santé. Selon une étude publiée le 4 janvier dernier dans le Jama Network Open, reporter les choses peut impacter la santé. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont suivi plus de 3 500 étudiants de 8 universités suédoises d'un âge moyen de 24,8 ans. Tous les étudiants ont été évalués sur des signes de dépression, des habitudes de vie et certaines douleurs. Trois mois plus tard, ils ont donné des informations sur la procrastination.

Ainsi, ils ont constaté que ceux qui affichaient un score élevé sur l'échelle de procrastination avaient davantage de risques de souffrir de certains problèmes de santé neuf mois plus tard, le temps de suivi. « La procrastination était associée à une détérioration de la santé mentale (dépression, anxiété et niveaux de symptômes de stress), à des douleurs invalidantes dans les membres supérieurs, à des comportements de mode de vie malsains (mauvaise qualité du sommeil et inactivité physique) et à des niveaux plus faibles de facteurs de santé psychosociaux (solitude plus élevée et plus de difficultés économiques) », résument les chercheurs dans cette étude.

À LIRE AUSSI L'école à distance, la nouvelle routine des enfants chinois

Le fait de procrastiner encourage les étudiants à reporter des rendez-vous médicaux, permettant ainsi à certains soucis de s'installer (dépression, problèmes de sommeil, etc.). « Tout le mond [...] Lire la suite

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, je m’inquiète en tant que médecin, il y a une conséquence du Covid dont personne ne parle"