Proche du Kremlin et des services secrets : la société russe qui a financé le Rassemblement national

*

Convoqué le 2 juin prochain à Moscou pour s'expliquer sur le non-remboursement de son fameux "emprunt russe" de 9,14 millions d'euros contracté en 2014 auprès d'une banque russe, le Rassemblement national est aujourd'hui attaqué en justice par une société moscovite de pièces détachées pour l'aviation, Aviazapchast.

Le parcours rocambolesque de cette créance, contractée en 2014 auprès d’une banque russe, la First Czech Russian bank (FCRB)–en faillite depuis juillet 2016– puis revendue à une société de pièces détachées pour avions, Aviazapchast, détenue par d’anciens militaires réputés proches des services secrets russes, après avoir transité, en mars 2016, par Konti, une société russe de location de voitures, est en effet insolite. D’autant qu’au passage, le propriétaire et dirigeant de l’époque de la FCRB, Roman Popov, a quitté la Russie sans laisser d’adresse. Un mandat d’arrêt international a été lancé contre lui en avril 2018. Il lui est reproché d’avoir procédé à 32 opérations frauduleuses dans la semaine précédant la faillite de la banque, détruit une grande partie des archives de l’établissement, et détourné à son profit 400 millions de roubles (5,7 millions d’euros). Le fait qu’une majorité des protagonistes de cet épisode politico-financier, digne d’un polar, soient proches des cercles du pouvoir en Russie, ajoute du piment à l’intrigue.

Lire la suite