La prochaine pandémie sera liée au changement climatique

Le Département médical de l’université de Georgetown vient de publier une étude sur le lien entre le changement climatique et la transmission des virus, dans la revue Nature.

La hausse des températures et la multiplication des phénomènes météo extrêmes ont un impact indirect bien connu sur le développement des épidémies : après l'ouragan Matthew qui a dévasté Haïti en 2016, une épidémie de choléra a affecté les enfants. Après chaque typhon en Asie, les cas de dengue se multiplient. Un climat chaud et humide affecte en effet la reproduction des moustiques et conduit à des risques accrus d'épidémies de malaria, mais aussi de chikungunya.

Des rassemblements d’espèces qui ne devraient pas se côtoyer

Mais un nouveau paramètre devrait avoir de plus en plus de répercussions sur la santé humaine : les déplacements de populations, humaines comme animales. Le réchauffement de la Terre conduit de plus en plus d’espèces sauvages à migrer vers de nouveaux habitats, mais la faune rejoint bien souvent les mêmes destinations que la population humaine. La relocalisation des différentes espèces animales et de l’espèce humaine sur les mêmes zones pourrait mener à la prochaine pandémie mondiale : la proximité de plusieurs espèces de mammifères qui ne sont pas censées se rencontrer mènera très certainement à la transmission de milliers de virus selon l’étude. Parmi les virus les plus transmissibles entre différentes espèces de mammifères, Ebola et les coronavirus migrent facilement des animaux aux humains.

L’auteur de l’étude Colin Carlson explique que les conditions malsaines que nous connaissons actuellement sur les marchés d’animaux vivants sont comparables à celles que nous pourrons retrouver plus tard sur les zones occupées par les réfugiés climatiques : dans les deux cas, on trouve des rassemblements d’espèces variées qui ne devraient pas être amenées à se côtoyer. Ces migrations climatiques ont déjà commencé puisque la hausse des températures a atteint 1,2 °C par rapport à l’ère...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles