Le prochain sommet du G7 du 11 au 13 juin en Angleterre

C.Bo.
·2 min de lecture
Le Premier ministre britannique Boris Johnson sort du 10 Downing Street, le 30 décembre 2020 à Londres - Tolga Akmen © 2019 AFP

Outre les pays membres du G7 (Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Japon, France, Allemagne et Italie), le gouvernement britannique a invité l'Australie, l'Inde et la Corée du Sud à se joindre aux discussions.

Le Royaume-Uni prévoit d'organiser le prochain sommet du G7, le premier depuis le début de la pandémie et suivant la prise de fonction de Joe Biden, du 11 au 13 juin dans le sud-ouest de l'Angleterre, a annoncé samedi le gouvernement britannique.

La rencontre des chefs d'État ou de gouvernement des grandes puissances se tiendra dans la ville côtière de Carbis Bay, dans les Cornouailles, a précisé Downing Street dans un communiqué.

Outre les pays membres du G7 (Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Japon, France, Allemagne et Italie), le gouvernement britannique a invité l'Australie, l'Inde et la Corée du Sud à se joindre aux discussions.

L'an dernier, un sommet était prévu aux États-Unis mais Donald Trump avait dû l'annuler en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Une année cruciale

Le Royaume-Uni subit actuellement une forte vague de contaminations attribuée à un nouveau variant plus contagieux du virus et est actuellement confiné mais espère pouvoir lever les restrictions au printemps grâce à la vaccination.

"Le Premier ministre (Boris Johnson) profitera de ce sommet du G7, le premier à se tenir en présentiel depuis presque deux ans, pour demander aux dirigeants de saisir l'occasion de mieux reconstruire (le monde) après le coronavirus, en s'unissant pour rendre l'avenir plus juste, plus vert et plus prospère", détaille le communiqué.

2021 constitue une année cruciale sur la scène internationale pour le Royaume-Uni, qui veut s'imposer, selon le concept de "Global Britain", comme une puissance incontournable, après son départ de l'Union européenne.

Outre le sommet du G7, Londres assumera à partir de février la présidence du Conseil de sécurité des Nations unies et accueillera en novembre la COP26 à Glasgow.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :