"Le prochain, je lui fais bouffer !" : Charles Consigny s'agace sur le port du masque

·1 min de lecture

Charles Consigny n’est pas du genre à garder sa langue dans sa poche et les téléspectateurs des Grandes Gueules ont, une fois encore, pu le constater. Sur le plateau de l’émission diffusée sur RMC, ce lundi 23 août, le chroniqueur a critiqué ouvertement le masque et taclé au passage les personnes qui sont à cheval sur le respect de son port, au sein de lieux publics. "Je ne comprends pas qu’on nous gonfle encore", a-t-il d’abord réagi à l’antenne, en attaquant certains Français, qui, selon lui, "sont des fanatiques" de ce bout de tissu.

"Vous avez votre masque sous votre nez, dans le train par exemple, un contrôleur, vous avez l’impression qu’il préfèrerait vous euthanasier que de vous laisser avec votre masque sous le nez", a estimé l’ancien protégé de Laurent Ruquier. Pour illustrer ses propos, Charles Consigny a parlé de sa journée de la veille, durant laquelle il a eu l’occasion de découvrir une exposition parisienne. Au cours de sa visite, l’écrivain et avocat de 32 ans s’est permis de descendre un peu son masque sur son visage, ce qui n’a pas plu au personnel de la Fondation Cartier. "J’ai besoin de respirer pour regarder un tableau, pardon", s’est-il justifié, en expliquant qu’une "employée du musée a traversé la salle" afin de "lui demander de remettre [s]on masque sur [s]on nez". Comprenant tout à fait la démarche de celle qui a réprimandé son confrère, le chroniqueur Frédéric Hermel a assuré qu’elle "a [eu] raison" d’intervenir. Il n’en fallait pas plus pour que Charles (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Harry "aime être méchant" : nouvelles révélations sur sa brouille avec William
Edouard Philippe pas épargné par le camp d'Emmanuel Macron : cette petite pique bien sentie
PHOTO - Laure et Matthieu (Mariés au premier regard) parents : découvrez le prénom de leur fille !
"Je vous le dirais !" : Gabriel Attal rembarre un Jean-Jacques Bourdin insistant
EXCLU - Aurélie Pons dans Danse avec les stars : "Je n'imaginais pas y participer un jour !"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles