Procédure contre la Hongrie : "Quand on fait partie d'une même famille on en respecte les règles", estime Françoise Grossetête

franceinfo
L'eurodéputée Françoise Grossetête, vice-présidente du groupe PPE, et membre du bureau politique de LR, a réagi mercredi sur franceinfo après l'annonce du Parlement européen de l'activation d'une procédure exceptionnelle contre Budapest pour "violation grave" des valeurs de l'Union européenne.

"Quand on fait partie d'une même famille, on en respecte les règles", a réagi mercredi 12 septembre sur franceinfo l'eurodéputée Françoise Grossetête, vice-présidente du groupe PPE, et membre du bureau politique de LR, après l'annonce du Parlement européen de l'activation d'une procédure exceptionnelle contre Budapest pour "violation grave" des valeurs de l'Union européenne.

"La décision que nous prenons ne condamne pas les Hongrois ni la Hongrie", tient à souligner l'eurodéputée, mais elle est "une alerte très forte vers le Premier ministre Viktor Orban" qu'elle qualifie de "provocateur".

Consciente des divergences de prises de position des membres de LR, Françoise Grossetête estime qu'il est "important de rappeler un certain nombre de valeurs européennes" pour éviter que des électeurs "partent du côté de La République en marche".

franceinfo : Certains députés de votre groupe ont hésité à voter cette procédure européenne, ou se sont abstenus. Vous, vous n'avez pas hésité ?

Françoise Grossetête : Je n'ai pas hésité. C'était pour moi une question de principe. J'estime qu'à l'approche des élections européennes, il est important que les électeurs connaissent de façon très claire les lignes politiques d'un parti. Cela fait des années que nous disions à Viktor Orban qu'il fallait qu'il montre sa bonne volonté pour respecter les valeurs européennes et les principes de notre parti.

Viktor Orban fait partie du PPE. Est-ce qu'il faut l'exclure ?

J'ai des collègues hongrois au sein de notre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi