Procès Weinstein : "S'exprimer à la barre, c'est plus difficile que raconter son histoire à un journaliste", explique l'avocate de deux victimes

Grégory Philipps, franceinfo

C'est l'un des procès les plus attendus 2020. L'ancien producteur américain de cinéma Harvey Weinstein s'explique à partir de lundi 5 janvier devant la justice à New York, aux États-Unis. En 2017, le New York Times et New Yorker décrivaient le comportement de prédateur sexuel d’Harvey Weinstein. Depuis, plus de 90 femmes ont témoigné, ce qui a abouti au procès du producteur de cinéma.

L'avocate Gloria Allred représente deux de ces victimes présumées dans le procès pénal. Féministe, extrêmement médiatique, parfois critiquée, Allred défend depuis plus de quarante ans les femmes victimes de viols ou de harcèlement sexuels. C’est notamment elle qui a fait tomber l’acteur Bill Cosby. Franceinfo l’a rencontrée dimanche à New York, la veille de l'ouverture de ce procès historique.

franceinfo : Pourquoi ce procès est-il si important ?

Gloria Allred : En partie parce qu'au début, un grand nombre d'actrices de premier plan ont dit avoir été victimes de violences sexuelles de la part de Harvey Weinstein. Et quand des célébrités accusent un producteur, et, dans ce cas, probablement le plus connu à Hollywood, d'interférer avec leurs opportunités professionnelles en exigeant des contreparties sexuelles, ça défraye la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi