Procès Weinstein: l'une des accusatrices décrit son agression sexuelle dans une chambre d'enfant

1 / 2

Procès Weinstein: l'une des accusatrices décrit son agression sexuelle dans une chambre d'enfant

L'une des deux accusatrices principales dans le procès d'Harvey Weinstein a affirmé ce lundi avoir été agressée sexuellement dans une chambre d'enfant de l'appartement du producteur hollywoodien, un témoignage que la défense a tenté de fragiliser.
    
Si plus de 80 femmes ont accusé le magnat du cinéma de les avoir harcelées ou agressées sexuellement, Harvey Weinstein, qui affirme que ses relations sexuelles étaient toutes consenties, n'est poursuivi devant un tribunal pénal new-yorkais que pour deux incidents. L'un d'eux concerne l'ancienne assistante de production Mimi Haleyi, qui affirme avoir été agressée sexuellement en juillet 2006.

Pas de signe avant-coureur

Lundi, au quatrième jour des débats, la quadragénaire a livré sa version de cette soirée dans l'appartement d'Harvey Weinstein, à Soho, où lui avait demandé de venir le producteur pour le saluer. Elle a décrit un homme affable se transformant d'un coup, sans signe avant-coureur.

"Il m'embrassait et me tripotait" alors que la conversation était "normale" quelques secondes plus tôt, a-t-elle dit.    

Une fois debout, "je marchais en reculant parce qu'il me poussait avec son corps", a-t-elle poursuivi. Acculée, elle a raconté s'être retrouvée dans une chambre d'enfant, avec des dessins accrochés au mur.

"Je ne voulais pas de ça"

"Durant tout ce temps, je lui ai exprimé que je ne voulais pas de ça", a-t-elle expliqué.

Le producteur l'aurait poussée sur le lit,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi