Procès du violeur de la Sambre : sa femme l’appelle à « briser l’omerta »

© Plana Radenovic

« Dino Scala, qui comparaît devant la cour d’assises du Nord pour 56 viols et agressions sexuelles, a vraiment fait du mal à tout le monde et à la fin de cette journée on se demande bien pourquoi. A-t-il un secret familial qu’il refuse de briser ? A-t-il été victime de viols ou d’attouchements comme certains semblent vouloir l’inciter à le dire ? L’audition de sa femme ce matin a été un très fort moment d’audience. Elle semble persuadée que Scala a été victime d’inceste de la part de son père, aujourd’hui décédé. L’une de ses sœurs est d’ailleurs venue raconter à la Cour ce que tout le village berceau de la famille Scala savait déjà: violée par son père, elle a ensuite été mise au ban de la famille. Au cours de son audition, la femme du « violeur de la Sambre » s’est tournée vers lui et l’a enjoint à « briser l’omerta », ce lourd secret de famille qui pèse sur le dossier.

Lire aussi - Procès du violeur de la Sambre : « Les parties civiles attendent des précisions »

Cet homme qui a toujours voulu faire croire qu’il était bien construit ne l’est en réalité pas. Nous ne sentons que des frustrations et peut-être bien plus grave. Les témoignages successifs ont ce lundi éclairé tout à tour l’une ou l’autre de ses facettes.

 

"

Maintenant je suis parti pour tout dévoiler

"

Sa face sombre avec ses deux belles-sœurs qui l’accusent d’agressions sexuelles avant les premiers faits pour lesquels il comparaît, c’est à dire avant 1988. Et sa face lumineuse, avec son médecin et amie de vingt ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles