Procès de Saint-Etienne-du-Rouvray : un accusé demande pardon à Roseline Hamel

·1 min de lecture

Il a demandé pardon. Juste après le témoignage des parties civiles au quatrième jour du procès de l’assassinat du père Jacques Hamel, Farid Khelil, cousin d’un des assaillants s’est levé pour lui demander pardon. La scène prend place après le témoignage de Roseline Hamel, la sœur de Jacques Hamel. Elle vient de raconter son frère aîné, son Jacques et l’horreur du 26 juillet quand elle apprend la prise d’otage en cours à l’église de Saint Etienne du Rouvray. Et puis son hurlement, long, déchirant, qu’elle pousse lorsqu’elle apprend la mort de son grand frère. Son récit se termine.

>> À LIRE - Procès de l'assassinat du père Hamel : l'un des accusés minimise sa participation

"Jamais je n’aurais imaginé que mon cousin puisse attaquer votre frère"

C’est là que Farid Khelil, veste de jogging noir et queue de cheval se lève brusquement. L’accusé demande la parole. Roseline Hamel s’approche, se poste devant lui, face au box. "Jamais je n’aurais imaginé que mon cousin puisse attaquer votre frère. Je pense à vous tous les jours. Si j’avais pu faire plus pour éviter ça je l’aurais fait. Je vous demande pardon pour cette négligence criminelle."

>> LIRE AUSSI - Procès de l’assassinat du Père Hamel : le témoignage bouleversant du survivant

Ses yeux bleus plantés dans les siens, Roseline Hamel répond : "J’avoue que, en émettant sincèrement un doute sur votre sincérité, les paroles que vous avez prononcées me font du bien." Des excuses déjà prononcées ce matin par le même accus...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles