Procès Saint-Cyr : « Des peines ridicules pour une vie »… Colère froide du frère de Jallal Hami après les trois condamnations et quatre relaxes

Camille Allain
·1 min de lecture

BIZUTAGE - Deux élèves officiers et un membre de la hiérarchie ont été condamnés à des peines de prison avec sursis, huit ans après la noyade dans la prestigieuse école militaire

Il n’a pas pu se retenir. Alors que la cour allait se retirer, Rachid Hami s’est levé pour s’adresser au juge Kerhoas, qui venait de prononcer la relaxe de quatre des sept prévenus jugés pour homicide involontaire après la mort de son frère Jallal Hami. « Vous avez trahi mon frère. Vous m’avez déçu et vous avez déçu la justice », a lancé le frère de l’élève officier, mort en octobre 2012 lors d’un exercice de « bahutage » nocturne au sein de l’école militaire de Saint-Cyr Coëtquidan (Morbihan). Ce jeudi, le tribunal correctionnel de Rennes a condamné Marc Assier de Pompignan et Hugues Devolvé, deux élèves officiers, à six et huit mois de prison avec sursis, et Hervé Wallerand, membre de la hiérarchie, à six mois de prison avec sursis. « Des peines ridicules pour une vie », a estimé Rachid Hami. Il a eu beau dire que « ce n(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Procès Saint-Cyr : « J’ai manqué de force morale »… Le « père » de la promotion reconnaît sa responsabilité après la mort d’un élève
Procès Saint-Cyr : De la prison avec sursis requise contre six militaires
Rennes : « Jallal a été abandonné dans l’eau glacée »… Sept militaires au tribunal après la noyade d’un élève de Saint-Cyr