Procès des policiers brûlés à Viry-Châtillon : huit accusés condamnés à 10 à 20 ans de prison pour tentative de meurtre, cinq acquittés

franceinfo

La cour d'assises de l'Essonne a prononcé mercredi 4 décembre des peines de 10 à 20 ans de réclusion criminelle pour huit des treize personnes accusées dans le procès de l'affaire des policiers grièvement brûlés au cocktail Molotov à Viry-Châtillon (Essonne) en 2016, a constaté la journaliste de franceinfo présente sur place. Les cinq autres accusés ont été acquittés. La cour a estimé que les huit hommes condamnés à des peines de dix à vingt ans de réclusion ont bien été auteurs d'une tentative de meurtre.

Les policiers déçus par le verdict

Les syndicats de policiers, interrogés par franceinfo, estiment mercredi soir que les peines sont trop légères pour des personnes reconnues coupables de tentative de meurtre. Les avocats de la défense jugent, de leur côté, que la cour a cédé aux pressions des syndicats.

Une justice "pas à la hauteur", a réagi sur Twitter, Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat Unité SGP-Police, qui s'est portée partie civile au procès. Les accusés auraient dû être condamnés à perpétuité pour avoir tenté de "brûler vivants des humains", selon la policière.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi