Procès de Nordahl Lelandais : l'accusé pris au piège de ses contradictions

·1 min de lecture

Il ne dissipe aucune incohérence. Se raccroche à sa version que tout dément sans bouger d’un pouce. Buté, froid, antipathique, Nordahl Lelandais ne lâche rien. En deuxième semaine, son avocat, Alain Jakubowicz, va tenter un bras de fer juridique sur les " qualifications ".

Qui peut encore croire, au bout de cette semaine d’audience, à la vérité de Nordahl Lelandais ? Même son avocat, Alain Jakubowicz, lui tend une dernière perche, ce vendredi, à la fin de son contre interrogatoire : " Si cette version n’est pas la bonne, c’est le moment. S’il y a un mobile sexuel, cela ne change rien sur la qualification pénale. Est ce que tu as autre chose à dire, un complément ? " Dans le box, Nordahl Lelandais est immobile comme une pierre. Froid comme un glaçon. Sec comme une fleur fanée. " On sait que tu as tué Arthur Noyer. C’est acté, scellé. Ensuite, c’est le pourquoi. A toi… " l’invite Jakubowicz qui aurait pu ajouter aussi le " comment " puisque là aussi, à part les déclarations de Lelandais, tout est possible.Depuis le début de cette matinée de vendredi consacrée aux faits, l’accusé rechigne à parler. Il aligne des mots plus que les phrases. Marmonne. Répète en boucle deux ou trois formules comme des mantra : " Ce n’était pas facile ". " C’était compliqué ". " Je ne savais pas comment m’expliquer " . La plupart de ses interventions sont précédées de blancs. Lelandais a parfaitement l’air maitre de lui pourtant. Sur des questions périphériques, il peut répondre du tac au...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Procès Assa Traoré : selon la défense, une audience "avant l'heure" pour la mort d'Adama

Au procès de Nordahl Lelandais : "Je ne verrai pas vieillir Arthur"

Au procès d'Assa Traoré : "racisme systémique", "esclavage" et "diffamation"

Au procès Lelandais, l'accusé face à ses ex-amis : "Arrête tout ce cinéma, Nordahl"

Procès de Nordahl Lelandais : les multiples incohérences de l'accusé