Procès de Montigny-lès-Metz : "Pour quelqu'un qui n'est pas concerné, Francis Heaulme est très au courant"

franceinfo
Au procès Heaulme, deux pêcheurs se souviennent avoir "ramassé" l'accusé "avec du sang sur le visage et les vêtements"

Le tueur en série Francis Heaulme est jugé depuis mardi 25 avril pour le meurtre, en septembre 1986, de deux enfants de 8 ans, Cyril Beining (Bénin) et Alexandre Beckrich, retrouvés le crâne fracassé sur les voies ferrées de Montigny-lès-Metz, dans la banlieue de Metz, en Moselle.

Ce double meurtre avait tout d'abord été attribué à Patrick Dils, avant que les soupçons s'orientent vers Francis Heaulme à la suite d'une enquête menée par Jean-François Abgrall. Sur franceinfo, cet ancien gendarme, a expliqué que, "pour quelqu'un qui n'est pas concerné, il est très au courant." Il décrit "un personnage atypique" qui "évoque des faits", en racontant son parcours, "comme les maillons d'une chaîne."

franceinfo : Comment avez-vous rencontré Francis Heaulme ?

Jean-François Abgrall : Je l'avais interpellé à Strasbourg pour un meurtre commis à côté de Brest. Je l'ai entendu trois fois sur deux ans et demi. À l'issue de ses auditions, il me dit que Brest, "c'est un pépin." Cela fixe déjà un niveau de dangerosité. Et il me dit "j'ai eu d'autres pépins." À ce moment-là, on le soupçonne également d'un autre crime commis à côté d'Avignon. Face aux enquêteurs, il le reconnaît. Là, se met en place une procédure classique. Je vais le voir en maison d'arrêt pour fixer son itinéraire et la période sur laquelle il est sur la route. Il me dit, "partout où je passe il y a des meurtres." Il est arrivé au moment où un crime venait de se commettre, ou alors c'est un assassin qui lui raconté les faits. Dans son jargon, c'est un autre.

Francis Heaulme est-il un personnage complexe ?

C'est un personnage atypique qui a une façon de communiquer originale. Il me dit : "Ce jour-là j'ai étranglé un arbre, cet arbre (...) Lire la suite sur Francetv info

Meurtre de Montigny-lès-Metz : Francis Heaulme jugé 30 ans après les faits
Double-meurtre de Montigny-lès-Metz : Francis Heaulme revient sur le banc des accusés dans un procès hors norme
Double meurtre de Montigny-lès-Metz : "Francis Heaulme aurait souhaité que Henri Leclaire soit dans le box avec lui"
Double meurtre de Montigny-lès-Metz : Henri Leclaire n'est pas renvoyé aux assises
Meurtres de Montigny-lès-Metz : Henri Leclaire, témoin redevenu suspect

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages