Procès Mendy: Mendy "se rend compte" qu’il "a pu blesser des femmes", mais nie pour les viols

Benjamin Mendy à son arrivée au tribunal de Chester, le 24 août 2022 - Icon Sport
Benjamin Mendy à son arrivée au tribunal de Chester, le 24 août 2022 - Icon Sport

Trois mois après l’ouverture de son procès, Benjamin Mendy s’exprime depuis le début de la semaine devant le tribunal de Chester, dans l’ouest de l’Angleterre, à une cinquantaine de kilomètres de Manchester. Accusé par six femmes de viol, agression sexuelle et tentative de viol, le défenseur de 28 ans a répondu mercredi au contre-interrogatoire mené par le procureur Timothy Cray, en charge de l’accusation. Et le latéral de City a nié toutes les accusations portées contre lui. Installé dans le box des témoins, Mendy a notamment été invité à décrire son attitude avec les femmes avant ses rapports sexuels.

"J’étais direct et rapide en leur demandant si elles voulaient coucher, pour éviter les conversations et les rencarts. Pour avoir tous les deux ce qu’on voulait", a répondu le champion du monde 2018. En reconnaissant que certaines avaient pu être heurtées par son comportement: "Je me suis rendu compte que j’ai pu blesser des femmes, quand bien même elles étaient consentantes."

"Je n’ai rien fait de mal"

Durant l’audience, le procureur lui a demandé de manière directe s’il était "un danger pour les femmes". "Non jamais, a répliqué Mendy. Dans ma vie sociale, il y a beaucoup de choses que j’ai mal faites. Mais je n’ai rien fait de mal avec les femmes." Les échanges se sont également concentrés sur la soirée du 25 octobre 2018, lors de laquelle la plaignante n°1 accuse l’ancien joueur des Bleus de l’avoir violée dans la salle de bain de sa luxueuse maison (appelée "The Sinney).

Le procureur a demandé à Mendy s’il était sous l’emprise de l’alcool durant cette soirée. "Je n’étais pas ivre mais je ne peux pas dire que j’étais sobre", a répondu le footballeur, en démentant avoir fait usage de la force avec son accusatrice. Ajourné en fin d’après-midi, le procès reprendra ce jeudi à Chester.

Article original publié sur BFMTV.com