Procès de Meghan Markle : la reine, victime collatérale ?

·1 min de lecture

Un crève-coeur pour la reine. En procès contre l'Associated Newspapers Limited après la publication d'extraits d'une lettre privée envoyée à son père, Meghan Markle a demandé un report de l'audience. Le juge Warby a statué en faveur de sa demande. Le procès, qui devait donc débuter le 11 janvier prochain, est désormais reporté à l'automne 2021. Si c'est une bonne nouvelle pour l'épouse du prince Harry qui va pouvoir peaufiner son action en justice avec ses avocats, c'est un coup dur pour Elizabeth II et le prince Philip qui se réjouissaient de la venue du couple au Royaume-Uni en début d'année, comme le rapporte The Express.

En effet, si l'audience est reportée, cela signifie que Meghan Markle n'a plus besoin de se rendre à Londres. La duchesse de Sussex pourrait ainsi décider de célébrer exclusivement les fêtes de fin d'année aux Etats-Unis, sans faire de crochet par le Royaume-Uni. La possibilité de la tenue d'un procès en janvier prochain avait conduit de nombreux commentateurs royaux à penser que le couple de Sussex pourrait en profiter pour rendre visite à la reine Elizabeth II pendant la période des fêtes. L'occasion idéale pour le couple de renouer avec la famille royale, et pour la monarque de voir les progrès de son petit-fils Archie...

Mais le procès aujourd'hui repoussé, les Sussex vont-ils se donner la peine de venir prochainement se frotter aux Windsor ? Rien n'est moins sur. D'autant plus qu'aux Etats-Unis, Meghan Markle ne manque de rien, avec sa mère Doria Ragland (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Rachida Dati refuse de prendre au téléphone les ministres d’Emmanuel Macron
Flashback : Anne-Sophie Lapix et Canal + se sont affrontés devant la justice
Reconfinement : Valérie Lemercier renonce à la sortie du film Aline
PHOTOS - Hugh Grant : qui sont les femmes de sa vie ?
La reine Silvia de Suède "profondément triste" : son frère est mort