Procès Mediator : les laboratoires Servier condamnés pour tromperie aggravée

Denise Beaucerf est l'une de 6 500 victimes reconnues du Mediator. Elle en garde de lourdes séquelles, et n'a pas pu se rendre à l'audience à Paris, lundi 29 mars. L'ancien bras droit de Servier a écopé de 4 ans de prison avec sursis. Denise Beaucerf se dit "contente", mais espérait une peine plus lourde. "Quatre ans avec sursis... Excusez-moi, mais certains n'ont pas eu le temps d'avoir du sursis : ceux qui sont malades, qui sont morts...", assène-t-elle. Des sanctions pas assez lourdes selon les victimes Les laboratoires Servier ont été reconnus coupables de tromperie aggravée, d'homicide et de blessures involontaires. Le groupe pharmaceutique est condamné à 2,7 millions d'euros d'amende. Ils devront également verser 180 millions de dommages et intérêts aux victimes. Mais cette somme n'est pas assez importante pour Michel Due, victime du Mediator, qui souffre de graves problèmes cardiaques. "Moi, je suis condamné à vie. Tous les jours je prends un médicament pour rester en vie."