Procès des massacres du 28-Septembre en Guinée: le président du tribunal propose d'accélérer le rythme des audiences

Le procès du 28-Septembre a repris ce 13 mai 2024 en Guinée, après trois semaines de pause. La justice du pays est en train de juger les 11 responsables présumés de la répression d’un meeting de l’opposition qui a fait plus de 150 morts le 28 septembre 2009. Place aux plaidoiries et aux réquisitions depuis ce lundi matin. Le procès est entré dans sa dernière ligne droite, avant le verdict qui devrait intervenir d'ici au mois d’août.

Avec notre correspondant à Conakry, Matthias Raynal

Un verdict dans le procès des massacres du 28 septembre 2009 en Guinée qui interviendrait d'ici au mois d’août : c’est ce qu’a appelé de ses vœux le président du tribunal criminel de Dixinn, Ibrahima Sory 2 Tounkara. « C’est le souhait du tribunal que les accusés soient fixés sur leur sort avant qu’on aille aux vacances judiciaires », a déclaré le magistrat qui a fait une proposition aux différentes parties : passer de trois jours à cinq jours d’audience par semaine et commencer chaque jour une heure plus tôt. Il faut « que chacun fasse des sacrifices pour qu’on puisse en terminer avec cette phase ».

La proposition fait grincer des dents : « Monsieur le président, ce n’est pas bon parce que nos cabinets sont déjà presque fermés, au rythme où ça va », a déclaré l’avocat de Toumba, ancien aide de camp de Moussa Dadis Camara.

Il a finalement été décidé de commencer les audiences une heure plus tôt.


Lire la suite sur RFI