Le procès Mélenchon n'est pas renvoyé, les Insoumis crient victoire

Geoffroy Clavel
Les cadres de la France insoumise ont crié victoire après le rejet de la demande de renvoi de leur procès par le parquet.

POLITIQUE - “Le procès aura bien lieu aujourd’hui. C’est une première manche gagnée pour la défense”, s’est immédiatement félicitée la chroniqueuse et avocate insoumise Raquel Garrido. De fait, le procès de Jean-Luc Mélenchon et des cinq autres prévenus à Bobigny pour les incidents ayant émaillé la perquisition au siège de LFI en octobre se déroulera bien de jeudi à vendredi, après le rejet par le tribunal ce 19 septembre d’une demande de renvoi du parquet.

Cette première décision a été accueillie par les cadres de la France insoumise comme une victoire, ceux-ci refusant tout ajournement du “procès politique” qu’ils estiment subir.

“Défaite de Belloubet : la demande de report du procès faite par ses procureurs fait flop et est rejetée. Première victoire : notre défense face au procès politique sera donc entendue aujourd’hui”, a réagi sur son compte Twitter Jean-Luc Mélenchon.

“En demandant le renvoi contre notre avis, le Ministère public s’est ridiculisé: c’est lui qui a souhaité ce procès et refusé l’accès aux images complètes, pièce pourtant versée au dossier”, a renchéri le député Adrien Quatennens. Un message diffusé en boucle par les élus et les soutiens de la France insoumise, dont la plupart commentaient en direct l’audience en cours sur les réseaux sociaux.