Procès de l'ex-père Preynat: entre prêtre adulé et pervers sexuel, sa personnalité à la loupe des experts

1 / 2

A son procès, l'ex-prêtre Bernard Preynat assure avoir été lui-même abusé dans sa jeunesse

"Mi-prêtre, mi-traître", selon un expert psychiatre. Bernard Preynat, jugé à Lyon pour avoir abusé de jeunes scouts pendant une vingtaine d'années, apparaît comme un être double, vicaire adulé par tous et redoutable prédateur.

Sa personnalité "est de type pervers sexuel. Il n'accède pas à la souffrance de l'autre", explique à la barre du tribunal correctionnel le Pr Michel Debout, expert psychiatre désigné par le juge d'instruction. "Pour le pervers, l'autre n'existe pas, il l'utilise pour satisfaire ses besoins pulsionnels."

"Il est resté fixé à une sexualité infantile"

Lors de leurs trois entretiens en novembre 2017, Bernard Preynat ne lui a jamais confié avoir été lui-même victime d'agressions sexuelles dans son enfance, ce qu'il a révélé mercredi devant le tribunal.

Le prévenu a détaillé jeudi ces abus, les auteurs étant "tous décédés", dit-il. Ce qui rend son témoignage sujet à caution, ont estimé des avocats des parties civiles. "Je savais bien qu'on me soupçonnerait de vouloir me chercher des excuses" en évoquant ces abus, rétorque le prévenu. "C'est pourquoi je n'en avais pas parlé" jusqu'ici mais "on n'est pas obligé de me croire". 

Si Preynat n'a rien dit avant, "c'est d'abord parce qu'il avait honte", estime le Pr Debout. Et reconnaître qu'il a été victime, "c'est peut-être le signe qu'il avance". Pour l'expert, ces premiers abus ont "sans doute aussi bloqué" le futur prêtre "dans sa maturation sexuelle:...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi