Procès de l'attentat de Nice : faut-il diffuser les images de l'attaque ?

© Quentin De Groeve / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le procès de l'attentat de Nice. Et, une question est sur toutes les lèvres : faut-il ou non diffuser les images de la vidéoprotection de la ville de Nice qui montrent la scène du crime ? Si la cour le décide, ces images d'une "violence extrême" seront projetées dans le courant de la semaine.

Le président de la cour s'oriente vers cette diffusion

Sans préjuger de son choix final, le président de la cour d'assises spéciale a d'ores et déjà indiqué qu'il s'orientait vers cette diffusion. Laurent Raviot prendra une décision sans doute mardi soir, après avoir réuni toutes les parties pour visionner hors audience une copie des vidéos. L'originale placée sous scellés doit être vue dans l'enceinte de la cour. C'est la loi. Cette réunion doit permettre à chacun d'affiner son opinion. Mais, les avocats de la défense mettent en garde : si les images sont diffusées en audience, il y a un risque de confusion, les accusés n'étant pas jugés pour complicité.

>> Retrouvez Europe matin week-end - 6-8 en podcast et en replay ici 

 

"Il y a des victimes qui veulent que tout soit vu"

Sans s'y opposer, le ministère public estime que ce n'est pas forcément utile pour caractériser les faits reprochés et prévient : "Nous allons assister en direct au meurtre de ces personnes, à leur démembrement physique et ça va être particulièrement insupportable". Pas d'opinion unanime sur le banc des parties civiles, mais une avocate souligne sur Europe 1 : "Il y a des victimes qui veulent que tout soit vu, ...


Lire la suite sur Europe1