Procès Krombach : le père de Kalinka se sépare de ses avocats

Depuis mardi, Dieter Krombach est jugé en appel devant la Cour d'assises de Créteil pour le meurtre de sa belle-fille Kalinka, àgée de 14 ans au moment des faits, en 1982. Le père de l'adolescente, André Bamberski, qui se bat depuis cette date pour que l'ancien médecin, aujourd'hui àgé de 77 ans, soit reconnu coupable du viol et du meurtre de sa fille, a annoncé ce mercredi, lors de la reprise du procès, qu'il congédiait ses deux avocats, Me Laurent de Caunes et Me François Gibault.

" Une des raisons pour lesquelles j'ai pris cette décision, c'est que cette affaire dure depuis trente ans (...) ", a-t-il d'abord expliqué. Il a ensuite ajouté que sa vision du dossier n'était pas la même que celle de ses avocats. " André Bamberski nous a demandé de ne pas intervenir à ses côtés (...). Il estime que sa souffrance et le combat qu'il mène n'ont pas besoin de l'interprétation des avocats ", a confié devant la cour Me de Caunes, qui l'accompagne dans son combat depuis 2002. Il a toutefois ajouté " avoir du mal à comprendre " une telle décision. Il craint même " qu'elle ne soit pas particulièrement réfléchie vu la lourdeur de l'audience ". Me Gibault, qui le conseillait depuis 1986 et assure connaître " le dossier mieux que personne " regrette quant à lui cette initiative. Malgré tout, ses défenseurs ont accéder à la demande du père de Kalinka et ont quitté le procès.Le combat d'une vieLe 10 juillet 1982, Kalinka a été retrouvée morte, allongée sur son lit, au domicile familial à Lindau, en Allemagne. Les experts médicaux avaient d'abord retenu l'hypothèse d'une asphyxie due à une régurgitation de substances alimentaires. Mais, plus tard, différents examens médicaux ont prouvé que l'adolescente est morte dans la nuit du 9 au 10 juillet 1982, juste après qu'on lui ait fait une piqûre. La veille, son beau-père, le docteur Krombach, lui a (...) Lire la suite sur elle.fr

Affaire Kalinka : nouveaux éléments contre le Dr Krombach
Affaire Kalinka : le Dr Krombach jugé 29 ans après les faits
Affaire Kalinka : 15 ans requis contre Dieter Krombach
Affaire Kalinka : le père a " atteint son but "

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.